ENVIRONNEMENT

Le climat de la Mauricie est de type tempéré froid à caractère continental. Les températures moyennes annuelles varient entre -13 en janvier à 20 celsius en juillet. Il y existe de grandes différences de températures entre l’hiver et l’été.

Les précipitations totales annuelles diminuent du sud vers le nord du bassin, passant de 1057 mm à 922 mm par année.

Sur les rives de la Rivière Saint-Maurice, les terres agricoles occupent une faible superficie et le terrain est constitué principalement d’une forêt de conifères et de feuillus où dominent l'érable à sucre ainsi que différentes essences dont le hêtre, le tilleul, le frêne d'Amérique et le noyer. Tous ces arbres se retrouvent d'ailleurs sur la propriété où l’on y retrouve aussi tout particulièrement du cèdre, du pin, du myrique baumier, de la pruche, du sapin, de l'épinette noire, du bouleau jaune ou du merisier.

Situé à une altitude d'environ 228 mètres au-dessus du niveau de la mer, le Lac du Castor est un lac de tête assez élevé. Il est alimenté par quelques sources souterraines, par l’eau de pluie et par l'eau de ruissèlement provenant de la fonte des neiges printanières.

De forme ovale, il est entouré de collines assez hautes, certaines avec escarpements rocheux. Une île jonchée d'énormes conifères occupe un espace important à l'une des extrémités du lac. Elle est reliée à la terre ferme par un petit pont discret construit sur place avec des arbres effondrés par les vents et l'âge.

Le drainage y est bon, la topographie du terrain est en pente raide du côté nord-ouest et en pente beaucoup moins accentuée du côté sud-est.

Puisqu'il s'agit d'un lac de tête, la qualité de l’eau y est exceptionnelle. Des quantités de poissons s’y retrouvent malgré la présence depuis quelques années de canards, huards, et hérons qui fait baisser les populations piscicoles. Parmi les poissons que l’on y retrouve, notons la truite mouchetée.

Il est possible d’observer de nombreux animaux autour du lac tel le tamia rayé, l’écureuil, le lièvre, le raton laveur, le porc-épic, l’orignal, le chevreuil, le renard roux et même à l’occasion, le coyote, l’ours noir et le carcajou. Les amateurs d'oiseaux y sont aussi comblés.

Des kilomètres de forêt entourent le lac. C’est un milieu sauvage comme il n’en reste que très peu au Canada. L’air y est pur et la nuit, l’absence de lumière artificielle y permet l’observation des étoiles et parfois de magnifiques aurores boréales.

- Site réalisé par TP1 -